Outre droit

Robert-François Rastoul, avocat au barreau de Toulouse.

Par Robert-François Rastoul, avocat au barreau de Toulouse, président de l’Association Médiateurs Ad Hoc Il y a très précisément six ans, au mois d’avril 2014, Monsieur le premier président Guy Pasquier de Franclieu ouvrait grand les portes de la cour d’appel de Toulouse pour permettre le tournage du court-métrage Outre droit. Cette initiative tout à fait originale reflétait la détermination de la juridiction toulousaine à promouvoir le développement de la médiation comme mode de résolution amiable des litiges. Elle s’inscrivait aussi très habilement dans le fil de l’actualité culturelle marquée quelques jours plus tard le 30 mai par l’inauguration à Rodez du musée Pierre Soulages et de ses célèbres outrenoirs. Par une curieuse ironie du destin, en ce mois d’avril 2020 où tous les palais de justice sont portes closes et où nous sommes contraints à un strict confinement, nous broyons du noir face au désastre