« Notre réseau est aujourd’hui en pleine transformation »

Philippe Coy, le président de la confédération nationale des buralistes.

La profession n’est plus en simple modernisation mais entame aujourd’hui réellement sa transformation. Le point avec Philippe Coy, le président de la Confédération des buralistes. La chambre syndicale de Meurthe-et-Moselle de votre confédération vient d’organiser fin juin à Pont-à-Mousson en Lorraine le premier salon à destination des buralistes entièrement centré sur la cigarette électronique, le signe d’une nécessaire diversification de votre secteur d’activité ? « C’est plus qu’une diversification aujourd’hui que les buralistes doivent engager, c’est une totale transformation. La vente de tabac demeure notre ADN mais force est de constater que le marché est plus que tendu aujourd’hui. Demain il sera tout simplement impossible de survivre en se basant uniquement sur la vente de ce produit. La recherche de nouveaux concepts, de nouveaux services est tout simplement vitale. Les buralistes se doivent de