Moins de licenciements pour Invicta

(Droits réservés)

Alors qu'il prévoyait de licencier 61 salariés dans les Ardennes et à Paris, Invicta Group a consenti à sauver 15 postes. Après plusieurs réunions de consultations menées dans le cadre du PSE, annoncé aux représentants du personnel lors d'un conseil social économique le 25 juin 2019, Invicta Group a bouclé le 27 septembre son projet de réorganisation interne sur ses quatre sites de Donchery (émaillage, centre logistique et siège social), Vivier-au-Court (fonderie et montage) dans les Ardennes et au sein de sa holding parisienne. Au terme de trois mois de discussions avec l'ensemble des partenaires sociaux, l'accord majoritaire intervenu à la fin du mois de septembre a permis de réduire quelque peu la casse sociale. Seize postes ont pu, en effet, être sauvés. Le nombre de suppressions d'emplois pour motif économique passant de 61, comme il était prévu initialement, à 45. Un dégraissage un peu moins brutal. Parallèlement à cela, le leader européen