Métal Blanc transforme les batteries usagées en lingots de plomb

Le site de Bourg-Fidèle emploie 46 salariés dont une majorité de fondeurs. (Photo: Pascal Rémy)

Métal Blanc dispose de 12 000 mètres carrés de bâtiments couverts et produit 25 000 tonnes de plomb affiné par an. «En 1968, M. Noudel, fondateur de Métal Blanc en région parisienne en 1948, était venu à Bourg-Fidèle acheter des déchets d'étain à Pierre Alvès, le ferrailleur local, qu'il avait trouvé en train de démonter la fonderie "Le Réveil". Le lundi suivant, il achetait cette friche et le terrain alentour pour délocaliser son usine dans les Ardennes ». L’anecdote est de Christophe Crespin, l'actuel Pdg de la PME, dont il est le quatrième patron après son créateur, Jean-Louis et Renaud Bourson père et fils. Spécialiste du recyclage de batteries usagées au plomb, rachetées à de gros industriels du déchet comme Derichebourg et Véolia, Métal Blanc produit grâce à cette matière première du plomb, des lingots de plomb et des alliages de plomb et d'étain répondant aux spécifications de ses clients. Employant 46 salariés dont une