L’ultra qualitatif, seul salut des vignerons indépendants

Martin Cubertafond est spécialiste de l’économie du vin. Photo: Philippe Demoor.

S’ils veulent conserver leur identité et leur marque, les vignerons doivent monter en gamme, annonce Martin Cubertafond, consultant et maître de conférence à Sciences Po lors de l’assemblée générale de la FRVC. Mieux vaut vendre correctement son raisin que commercialiser à bas prix ses bouteilles, observe Martin Cubertafond, consultant en stratégie et maître de conférences à Sciences Po Paris. Auteur d’un livre Entreprendre dans le vin et d’un deuxième ouvrage Stratégies et marketing du champagne, il analyse l’évolution du modèle économique de la filière et invite les vignerons à en prendre conscience pour ajuster leur positionnement. « Le champagne a connu une forte croissance en trente ans, la superficie du vignoble a triplé en cinquante ans, mais nous arrivons à la fin de l’histoire avec la fin de la progression des volumes et l’atteinte d’un plafond qualitatif et de rendement », rappelle-t-il pour