L’UIMM Champagne-Ardenne veut éviter la crise sociale

Russel Kelly, Vice-président, Christian Brethon, Président, Nicolas Grosdidier, Vice-président, et Lionel Vuibert, Délégué Général de l'UIMM Champagne-Ardenne.

L’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie de Champagne-Ardenne constate une bonne résistance des entreprises de son ressort comparativement au contexte national mais craint une crise économique et sociale. Nicolas Grosdidier, pour les Ardennes, Russel Kelly pour l’Aube, Lionel Vuibert pour la Haute-Marne et Christian Brethon pour la Marne, font le constat que les effets de la crise sur le territoire champardennais sont quasiment comparables à ceux du niveau national. À scruter de plus près les cartes du baromètre territorial, on peut remarquer que le Grand Est, sauf pour le commerce, s’en tire plutôt bien. Avec une baisse d’activité entre 40 et 60%, l’industrie sort du confinement moins éprouvée que dans les Hauts-de-France, l’Auvergne- Rhône-Alpes ou l’Occitanie. La baisse d’activité est encore moindre qu’en moyenne nationale dans le BTP et les services. Christian Brethon, Président de l’UIMM
Commentaires