Lortel Ardennes, une entreprise qui se renforce

Valérie Lepont travaille pour Lortel depuis 30 ans.

L’entreprise Lortel Ardennes, spécialisée dans la fabrication de matériel de levage et manutention, située à Prix-lès-Mézières (08), vient de fusionner avec son agence « mère », située en Lorraine, dans le but de renforcer sa stratégie.

C’est un encart paru dans nos pages d’annonces légales indiquant la dissolution de l’entreprise qui a fait réagir les clients de Lortel Ardennes. « Je souhaite tout de suite rassurer tout le monde. Notre entreprise continue de fonctionner et de bien fonctionner d’ailleurs », souligne d’entrée de jeu, Valérie Lepont, la gérante de la société.

« Nous ne disparaissons aucunement. Nous avons juste fusionné avec la société mère, basée en Lorraine. Avec le contexte sanitaire, le groupe a souhaité rassembler ses cinq agences en France et au Luxembourg, pour se renforcer et travailler plus en réseau », insiste-t-elle.

Voilà plus de trente ans que Valérie Lepont travaille pour Lortel, entreprise spécialisée dans le matériel de levage et la manutention, en ayant franchi tous les échelons de l’entreprise, de secrétaire à directrice. « J’ai commencé à 19 ans, puis j’ai été formée à différents aspects du métier, au secrétariat mais aussi à toute la partie commerciale », livre la dynamique cheffe d’entreprise. Originaire de Vitry-le-François, elle a travaillé dans une agence montée à Châlons-en-Champagne, puis à Reims et à Gueux. Mais après une étude de marché poussée, elle se décide à monter une entité dans les Ardennes, en 2012.

« Après avoir regardé plusieurs endroits, mon choix s’est porté sur la zone de la Poterie à Prix-lès-Mézières, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le département regorge d’entreprises spécialisées dans l’industrie et les travaux publics. L’emplacement ensuite, nous sommes à proximité de la Belgique et de tous les axes autoroutiers », explique celle pour qui être une femme dans un secteur très masculin n’a pas toujours été très évident. « Il faut faire ses preuves », glisse-t-elle pudiquement. Mais force est de constater qu’après 30 ans passés dans le métier, elle en connaît tous les arcanes. « Tous les gens qui ont besoin de soulever des charges lourdes ont besoin de nous », résume-t-elle.

UNE TRÈS BONNE ANNÉE 2020

L’entreprise dispose aujourd’hui d’une surface de 250 m2 avec une très grande partie de stockage de matériel « notre principal atout ». C’est pourquoi l’année 2020 aura pour Lortel Ardennes, été la meilleure.

« Avec le Covid, beaucoup d’entreprises ont eu des problèmes d’approvisionnement et se sont aperçus, que nous, on avait tout sur place. » L’entreprise a ainsi vu une augmentation d’environ 15% de son chiffre d’affaires en 2020, là où d’autres ont beaucoup perdu. Avec quatre salariés, Lortel Ardennes cherche à renforcer de nouveaux postes, notamment de commercial et de contrôleurs. « Depuis un arrêté du 1er mars 2004, tout matériel de levage doit être contrôler une fois par an. » Avec une flotte de trois camions, Lortel Ardennes effectue ainsi des contrôles dans toute la France, même si sa clientèle se situe prioritairement dans les Ardennes et départements limitrophes, Marne, Aisne et Nord. « Nous travaillons beaucoup avec l’industrie, la métallurgie, la chaudronnerie. Toutes les agences Lortel ont en quelque sorte leurs spécificités. L’agence du Pas-de-Calais va par exemple être plus sur du matériel pour le portuaire, la Lorraine pour la scierie, Grenoble sur les remontées mécaniques… Dans les Ardennes, nous sommes très diversifiés. Nous agissons aussi pour les clients du monde du spectacle et de l’événementiel. Demain si un client est en panne, il vient ici, on arrivera toujours à lui trouver une solution. »

Entre 2012 et 2020, Lortel Ardennes a effectué une progression de 25 % de son chiffre d’affaires qui aujourd’hui s’élève à 1,2 million d’euros. « L’objectif pour 2021 est de garder cette dynamique », indique Valérie Lepont. « L’assise du groupe Lortel qui a plus de 150 ans est un atout pour nous », poursuit-elle.

Lortel Ardennes est spécialisé dans la fabrication de matériel de levage et manutention, élingues câbles et chaînes par exemple.

Commentaires