L’optimisme d’un TGI en manque de moyens

Hélène Judes, Présidente du Tribunal de Grande Instance de Reims. Crédit: Gérard Delenclos

La rentrée judiciaire des instances du ressort de Reims a mis en évidence le travail de ses acteurs au service de la meilleure justice possible. En plus d’un Tribunal de Grande Instance de Reims acteur du désencombrement des dossiers, le Tribunal de commerce et le Conseil de Prud’hommes ont également fait leur rentrée. « 4 euros pour 1000 euros de dépenses publiques ». Voilà donc la place de la Justice dans les finances de l’Etat, rappelée par la Présidente du Tribunal de Grande Instance de Reims lors de l’audience de rentrée 2019. Si le débat sur l’avenir à long terme de la justice peut encore attendre, Hélène Judes approuve la fusion des tribunaux d’instance et des tribunaux de grande instance, deux juridictions qui travaillaient déjà à Reims en bonne intelligence. La justice numérique est comme une gourmandise à venir pour Hélène Judes : « Alors que le wifi ne fonctionne pas, on attend la fibre et la lenteur de nos