Logement neuf : forte baisse des mises en vente

(Photo : Pixabay)

Selon l’ObserveR de l’immobilier toulousain, la demande dans l’aire urbaine est toujours aussi forte au premier trimestre. «Une diminution assez sensible des mises en vente, et donc du stock, et une augmentation très nette du taux de propriétaires occupants parmi les accédants », c’est ce qu’il faut retenir, selon Jean-Philippe Jarno, le président de l’ObserveR, de l’évolution du marché du logement neuf dans l’aire urbaine de Toulouse au premier trimestre 2019. Deux tendances « nouvelles » par rapport aux années précédentes selon le professionnel. TENSION SUR LES PRIX Cette baisse des mises à l’offre n’est pas propre à Toulouse et à sa région, reconnaît toutefois Jean-Philippe Jarno : « c’est un constat que l’on fait partout en France ». Cela se traduit par une offre commerciale en tension dans beaucoup de villes françaises, « et cela le devient aussi à Toulouse, même si, dans la