L’Odyssée d’engrain, la belle aventure des blés anciens et des pâtes locales

Une douzaine d’agriculteurs redonne vie à des variétés de blés anciens pour fabriquer d’excellentes pâtes biologiques artisanales. Aux confins du Gers, des Hautes-Pyrénées et de la Haute-Garonne, un groupe d’agriculteurs cultive, depuis plus de 20 ans, des variétés abandonnées de blés anciens. « Nous avons réintroduit des semences paysannes qui offrent peu de rendement mais qui ont des qualités nutritives très intéressantes et qui s’adaptent parfaitement aux terres du piémont pyrénéen et aux contraintes climatiques, explique Éric Marie, à la fois paysan et boulanger à Monleon Magnoac, dans les Hautes-Pyrénées. C’est une façon de se réapproprier les productions locales et de ne plus dépendre des variétés imposées par les multinationales. » Ces passionnés du terroir aiment faire pousser de la qualité. Ils ont cherché comment valoriser ces blés retrouvés et une idée a germé : fabriquer des pâtes bio en circuit