L’indemnisation des arrêts de travail modifiée

Le régime dérogatoire des arrêts de travail est prolongé jusqu'au 10 octobre 2020 pour les salariés faisant l'objet d'une mesure d'isolement, d'éviction ou de maintien à domicile. Pendant la crise sanitaire, les salariés ont bénéficié de conditions dérogatoires pour percevoir les indemnités journalières de la sécurité sociale et les indemnités complémentaires légales versées par l’employeur. Ainsi, le délai de carence a été supprimé (trois jours pour la sécurité sociale, sept jours pour les indemnités de l’employeur) ainsi que la condition d’ancienneté d’un an ou de minimum de cotisations versées. Les arrêts de travail des 12 mois antérieurs ne sont pas pris en compte pour apprécier les droits à indemnisation. Les arrêts de travail ainsi indemnisés ne sont pas plus pris en compte pour les futurs droits à indemnisation. Par ailleurs, ce dispositif a été étendu aux travailleurs temporaires, saisonniers, intermittents et