Les villes moyennes à la traîne

André Pezziardi, président de la Chambre régionale des comptes, a présenté le 5 octobre à Toulouse, un rapport sur les villes moyennes d’Occitanie.

La chambre régionale des comptes s’est plongée dans les bilans de 26 collectivités d’Occitanie de 10000 à 100000 habitants. La chambre régionale des comptes, avec l’appui de la Cour des comptes, vient de passer au crible les finances de 26 villes moyennes d’Occitanie, des collectivités ciblées car elles représentent « des maillons essentiels de l’organisation territoriale ». De fait, elles regroupent 1,8 million d’habitants, soit 31 % de la population et 18 % des emplois de la région. Il s’agit d’Agde, Albi, Alès, Auch, Bagnols-sur-Cèze, Beaucaire, Béziers, Cahors, Carcassonne, Castres, Figeac, Foix, Gaillac, Lannemezan, Lézignan-Corbières, Lunel, Mazamet, Mende, Millau, Montauban, Narbonne, Pamiers, Rodez, Sète, Tarbes et Villefranche-de-Rouergue. « Vieillissement » de la population, « paupérisation des centres-villes », « difficultés en matière de mobilité quotidienne », « artificialisation des sols » et
Commentaires