Les sols peuvent sauver l’agriculture et la planète

Des spécialistes du végétal ont participé à Planet A, qui a aussi accueilli de nombreux décideurs politiques internationaux durant deux jours à Châlons. (Photo : Philippe Demoor)

Châlons a accueilli les spécialistes (politiques, scientifiques, agriculteurs, ONG, entreprises...) les 27 et 28 juin lors de la deuxième édition de Planet A. En présentant les enjeux mondiaux auxquels la Terre est confrontée, Benoist Apparu, maire de Châlons, résume l’importance de débattre de ces questions lors d’un évènement comme Planet A : « Nous devons assurer la sécurité alimentaire. Dans la bande sahélienne par exemple, 75 millions de tonnes de céréales sont produites par an alors qu’il en faudra 300 millions en 2030. Il faut aussi préserver nos ressources (l’eau, la biodiversité, les sols) et lutter contre le changement climatique », indique l’élu. Il ajoute que « l’agriculture est une réponse » et souligne le rôle de l’évènement qui réunit la filière agricole, des politiques, des ONG, des scientifiques, des entreprises, etc. « Nous voulons installer ce forum comme un outil de préparation agricole des