Les promoteurs immobiliers font le pied de grue

Promoteurs immobilier
Selon l’Observatoire de l’immobilier toulousain, 2019 restera une bonne année en termes de ventes de logements neufs. Mais les professionnels font part de leur inquiétude face à des permis de construire en baisse, dans la perspective des prochaines municipales. Au cinquième étage d'un immeuble de la rue des Trente-six ponts, devant la vaste baie vitrée qui s'ouvre sur les toits du quartier Saint- Michel, Jean-Philippe Jarno affiche une satisfaction prudente. Le président de l’Observer, l’observatoire de l’immobilier toulousain – qui réunit depuis 2002 des professionnels du secteur comme l’Union sociale de l’habitat (USH), la Fédération des promoteurs de l’immobilier (FPI), l’Union nationale des aménageurs (Unam) ainsi que Toulouse Métro- pole, la CCI de Toulouse et le Sicoval – peut avoir le sourire : « malgré un début d’année un peu tiède à cause des mises en vente qui ont été fortement réduites,