Les prix de l’immobilier continuent de baisser dans l’Aube

Dans un marché immobilier atone au niveau des prix, Saint-Julien-les-Villas reste la commune la plus recherchée de l’Aube par les acheteurs à cause de son cadre verdoyant au sein de l’agglomération troyenne. Photo: Nadine Champenois

Les notaires de l’Aube ont noté une augmentation du nombre d’acheteurs, variable selon les types de biens et les secteurs. En 2018, le marché de l’immobilier dans l’Aube a repris quelques forces, du moins en ce qui concerne le volume de transactions, en hausse globalement de 1,1 %. Ce sont les appartements anciens qui auront été les plus recherchés, enregistrant même une hausse des ventes de 4,3 %. Les statistiques dévoilées par l’ordre interdépartemental des notaires de l’Aube font également état d’une progression des ventes de près de 2 % pour les maisons anciennes. En revanche, le marché du neuf, notamment pour les appartements, a marqué le pas d’autant que le dispositif Pinel ne s’applique plus à Troyes depuis l’an passé. La construction neuve, en revanche, apparaît en recul, notamment en ce qui concerne les ventes de terrains à bâtir. Les ventes étaient en recul de 12,3 %, pour un prix moyen