« Les petites villes, pour continuer à chanter les louanges de la République »

(Droits réservés)

Président de l’Association des petites villes de France (APVF), Christophe Bouillon défend la voix de ces communes auprès du gouvernement, pour plus de justice financière et territoriale entre la capitale, les grandes métropoles régionales et les petites communes. Christophe Bouillon, 50 ans, est né à Rouen (Seine-Maritime). Il est député de la cinquième circonscription de la Seine- Maritime depuis juin 2007. De 2001 à 2014, il a été maire de Canteleu (maire honoraire aujourd’hui). Depuis avril 2018, il est le président de l’Association des petites villes de France (APVF) à la suite de la nomination d'Olivier Dussopt au gouvernement, comme secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics. Pouvez-vous présenter l’Association des petites villes de France (APVF) que vous présidez ? L’APVF a été créée en 1989 par Martin Malvy. Nous fêtons donc ses 30 ans d’existence.