« Les notaires ont des propositions à l’attention des institutions européennes »

(Droits réservés)

Du 2 au 5 juin, plus de 3000 notaires français et internationaux se réuniront à Bruxelles pour un congrès placé sous le signe du droit international privé. À l’heure de la compétition mondiale entre les systèmes économiques, politiques et juridiques, la profession montre sa capacité d’adaptation à un monde en pleine mutation. Le point avec Maître Marc Cagniart, notaire à Paris et président du 115e congrès des notaires de France. Pour la première fois, le congrès des notaires de France se déroule en dehors du territoire national. Est- ce un pas de plus de la profession vers l’ouverture à l’international ? En effet, c’est historique, puisque le premier congrès des notaires s’est tenu en 1891 ! Dans chaque domaine, le monde évolue et notamment, la matière du droit international privé, de plus en plus présente dans nos dossiers. D’où la nécessité de proposer un congrès faisant le tour du sujet dans la pratique