Les entreprises du bâtiment peinent à former et à recruter

Amandine Badet préside la FFB Reims qui fédère 230 adhérents (3 000 salariés).

Entre problématiques locales et revendications nationales, la FFB Reims fait le point sur l’actualité des entreprises de la filière. 50 contrats d’apprentissage proposés par les entreprises du bâtiment au CFA de Reims n’ont pas trouvé de candidat en 2018. Amandine Badet, présidente de la FFB locale, déplore aussi la difficulté à trouver douze volontaires pour une formation de couvreurs malgré une promesse d’emploi. « En 2019, une quarantaine d’emplois sont à pourvoir » avec des sessions de POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective) étendue aux métiers de maçons, étancheurs et électriciens. Concernant l’activité de la profession, la FFB Reims explique travailler avec la Ville de Reims sur différentes problématiques comme le manque de lisibilité de la redevance pour la pose d’un échafaudage ou d’une palissade. « D’ici l’été 2019, nous devrions avoir de nouvelles règles et une