« Les Dames de Meuse », premier projet soutenu par la SEML ENR

C’est sur le site des Dames de Meuse près du barrage du même nom à Revin que Dominique Charlas va créer une micro-centrale hydroélectrique.

À peine créée et déjà dans l’action. La SEML ENR Ardennes a décidé de soutenir la création d’une micro-centrale hydroélectrique dans la vallée de la Meuse.

Issue des travaux menés par les groupes de travail du Pacte Ardennes et créée par la région Grand Est et sept intercommunalités locales pour agir dans les projets d’énergie renouvelable et favoriser l’émergence et la réalisation de développement de nouvelles filières, la SEML ENR Ardennes dont la dynamique est assurée par Ardennes Développement a annoncé dès son assemblée constitutive, la concrétisation d’une première action sur le terrain.

Elle va, en effet, intervenir en tant qu’investisseur en injectant la somme de 300 000 euros dans un projet imaginé par Dominique Charlas visant à installer une micro-centrale hydroélectrique baptisée « Les Dames de Meuse » entre Revin et Laifour.

Avant de prendre cette décision, les onze actionnaires de la SEM se sont appuyés sur l’expertise du réseau national expert en investissement dans les énergies renouvelables “Energie Partagée” qui a apprécié la pertinence et la cohérence de l’opération d’un point de vue écologique, et notamment son impact maîtrisé sur le milieu naturel. De quoi convaincre le conseil d’administration de la SEML ardennaise d’aider le porteur du projet.

HUIT EMPLOIS CRÉÉS DURANT L’IMPLANTATION DE LA MICRO- CENTRALE

En profitant du débit de l’eau qui coule à Revin aux abords du barrage des « Dames de Meuse » et de sa hauteur de chute, Dominique Charlas compte générer de l’énergie électrique et atteindre une puissance comprise entre 20 et 500 kWh.

Fort d’un budget estimé à 4,2 millions d’euros, l’exploitant espère ainsi produire annuellement 3,3 GWh d’énergie renouvelable. Soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle d’environ 700 foyers ardennais. On mesure donc le potentiel et les retombées économiques de cette future production

Commentaires