« Les avocats doivent occuper le terrain ! »

Christiane Feral-Schuhl, présidente du Conseil national des Barreaux, en compagnie de Dominique Clémang (à gauche) bâtonnier de l’Ordre des avocats de Dijon, et de Jean-François Mérienne, ancien bâtonnier de ce même Ordre.

Christiane Feral-Schuhl, présidente du Conseil national des Barreaux était de passage à Dijon en février. Elle milite pour que, dans le cadre de la réforme à l’œuvre de la justice, les avocats aillent sur de nouveaux terrains où leur expertise peut faire la différence. Le Journal du palais. Quelle est la raison de votre venue à Dijon ? Christiane Feral-Schuhl. Je suis venue à Dijon en réponse à une invitation du Master de droit processuel de l’université de Bourgogne qui organisait un colloque dont la thématique était « Quel avocat pour le XXIe siècle ? » J’en profite aussi pour aller à la rencontre de mes confrères, comme le font l’ensemble des élus du Conseil national des Barreaux (CNB), dans une démarche de proximité et de rétablissement d’un lien abîmé entre ce Conseil national et les avocats. Nous décentralisons aussi certaines de nos assemblées générales. Cette année, par exemple, nous irons à Strasbourg et le