Les Ardennes auront leur Campus d’Excellence

Campus d'Excellence ardennes

Une délégation ardennaise s’est rendue le 6 février au ministère de l’Éducation Nationale.

Le Campus des Métiers et des Qualifications Procédés et matériaux innovants dont l’établissement support est le lycée Bazin, a été labellisé, le 6 février, campus d’Excellence.

Le directeur du campus, Marc Guéniot, les deux directeurs opérationnels, Denis Calin et Isabelle Balland, deux élèves en Bac Pro et BTS accompagnés de Jérôme Théret (Fonderies Rollinger), Jean-Paul Chopart, directeur adjoint de l’EiSINe, et Hervé Bonnefoy, directeur technique de Platinium 3D, se sont rendus en délégation au Ministère de l’Enseignement pour la remise officielle du label.Trois ministres, Murielle Pénicaud, Frédérique Vidal et Jean-Michel Blanquer, ainsi que la secrétaire d’État à l’Économie et aux Finances, Agnès Pannier-Runacher, participaient à cette réunion, au cours de laquelle le nom des 23 campus, lauréats de l’appel à projets lancé en mai 2019, a été dévoilé.

FACILITER L’INSERTION DES JEUNES DANS L’EMPLOI

S’inscrivant dans une stratégie d’excellence de la formation initiale et continue, ces nouveaux campus des métiers et des qualifications sont des réseaux de formation et d’innovation au plus près des entreprises, dont l’objectif est de faire connaître et former aux métiers de demain.

Le dossier ardennais avait réuni autour de Marc Guéniot de nombreux acteurs de Charleville-Mézières. Porté par la rectrice et le président de la région Grand Est, le dossier a été reçu favorablement. Le campus ardennais, véritable réseau d’acteurs de la formation répondant aux besoins des entreprises industrielles de la région avec un focus sur la chaîne numérique et la fabrication additive, fait donc désormais partie des 23 premiers « Campus des métiers et des qualifications d’excellence ». L’écosystème ardennais, créé en 2013 autour de la thématique « Métiers et des Qualifications Procédés et matériaux innovants », propose aux apprenants des parcours allant du CAP au Bac jusqu’au titre d’ingénieur. Ce pôle d’excellence est destiné à faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi. Il offre une gamme de formations professionnelles, techno- logiques et générales, dans un champ professionnel spécifique d’avenir. Ce campus des métiers regroupe des établissements d’enseignement secondaire et supérieur, de formation initiale ou continue, l’EiSINE, le pôle formation des industries technologiques de l’UIMM et le Lycée Bazin.

Le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer a souhaité recréer « un enseignement qui donne envie ». L’objectif avoué est d’améliorer le taux d’insertion professionnelle qui reste insuffisant en France. 51% des titulaires d’un CAP et 34% des bacheliers professionnels sont au chômage sept mois après l’obtention de leur diplôme. Doté de ce nouveau statut, le réseau ardennais va maintenant devoir faire rayonner la voie professionnelle en valorisant les parcours de l’industrie, innover dans la pédagogie par le biais du renforcement du numérique et, surtout, créer un lieu emblématique avec un plateau technique d’apprentissage : une sorte de « Fabschool » destinée aux apprenants, étudiants et ingénieurs, complété par un lieu de vie et d’hébergement high- tech. L’État a garanti un programme d’investissement d’avenir (80 millions d’euros répartis sur les 23 campus d’Excellence) pour concrétiser cet équipement. Aux 70 % versés par l’État dans ce dossier, Marc Guéniot et son réseau devront ajouter 30 % d’aides provenant de fonds privés et de collectivités territoriales afin de constituer le budget prévisionnel de cette future plateforme, estimé à 3 millions d’euros.

Commentaires