L’entreprise rémoise Léon Noël renforce son ancrage dans l’Aube

Laurent Mothes est président de l’entreprise Léon Noël.

Leader français de la restauration de monuments historiques, le groupe Aurige investit dans un nouveau site dédié à la pierre et au bois.

Spécialiste reconnu en matière de restauration de monuments historiques, l’entreprise Léon Noël a participé à de nombreux chantiers très prestigieux. Fondée en 1830 à Reims, l’entreprise est spécialisée dans la taille de pierre. « Nous comptons aujourd’hui environ 200 collaborateurs répartis entre sept implantations, à Reims où se situe notre siège, mais également à Lille, Metz, Senlis et Strasbourg », précise Laurent Mothes, président de Léon Noël. Le spécialiste des monuments historiques a également réalisé de nombreux chantiers dans l’Aube où il possède depuis 2003 un atelier basé à La Chapelle-Saint-Luc. De l’Abbaye de Clairvaux à la Bourse du travail en passant par l’Office de Tourisme de Troyes, la Cité du vitrail et sans oublier plusieurs églises, la liste des interventions des tailleurs de pierre est déjà longue. « Nous avons fait le pari que l’activité pouvait encore se développer dans l’Aube, mais aussi dans le département voisin de l’Yonne, ce qui explique la volonté d’investir dans la construction d’un nouvel atelier de taille de pierre », poursuit Laurent Mothes. Un investissement estimé entre 600 000 et 800 000 euros qui va permettre de moderniser l’outil de travail en regroupant sur un nouveau site l’activité des agences de La Chapelle-Saint-Luc et de Migennes, dans l’Yonne.

OPÉRATIONNEL EN 2022

Le futur site de Torvilliers, qui devrait être opérationnel en 2022, devrait compter environ 70 salariés. Il comprendra un atelier de pierre de taille, des lieux de stockage, des bureaux et un bâtiment dédié à l’activité bois. En effet, d’autres développements sont prévus puisque c’est le leader français de la restauration de monuments historiques, le groupe Aurige dont Léon Noël fait partie, qui porte l’investissement. L’objectif est d’y implanter une autre de ses filiales spécialisée dans la restauration de charpentes, de menuiseries et de toitures, Les Métiers du bois. Plus généralement, l’idée est de faire du futur site aubois un pôle dédié à la restauration au sens large, le groupe Aurige intervenant dans beaucoup de domaines spécialisés comme celui des statues par exemple. Un pôle qui rayonnera cependant essentiellement dans l’Aube et dans l’Yonne. « Nos agences interviennent dans une logique de proximité », rappelle Laurent Mothes. Bien que spécialisé dans la restauration de bâtiments historiques, Léon Pierre intervient également dans l’aménagement urbain comme celui de la place de la Libération à Troyes. En s’enracinant dans l’Aube l’entreprise compte aussi pouvoir y recruter et former les futurs tailleurs de pierre dont elle a besoin. Pour Philippe Pichery, président du conseil départemental de l’Aube ayant vendu au groupe Aurige le terrain de 12 000 m2, c’est une implantation qui va renforcer encore le savoir-faire aubois. « Nous avons récemment annoncé l’agrandissement de la maison des Compagnons de Troyes et l’implantation d’une entreprise faisant référence dans la restauration du patrimoine démontre l’importance du savoir-faire aubois dans ce domaine », se félicite le président du conseil départemental de l’Aube.

Commentaires