Aurélie BressonL’entrepreneuse bien dans ses baskets

S’imposer en tant que jeune femme dans un univers encore très masculin n’a pas été mince affaire : « J’avais régulièrement des remarques sur le fait que j’étais une femme de moins de 30 ans ».

Ancienne miss Haute-Saône, la jeune femme mène un combat depuis plusieurs années pour promouvoir le sport féminin. Déjà enfant, Aurélie Bresson ne tenait pas en place. « À l’âge de huit ans, mon quotidien était rythmé par les compétitions de gymnastique et les concerts des Enfants de l’Espoir, la chorale bisontine dans laquelle j’étais inscrite. Petite, j’étais déjà très active et curieuse. J’observais tout ce qui m’entourait », se remémore la jeune femme qui a grandi à Roye près de Lure en Haute-Saône. Son voyage, en juillet 1998 en Bosnie-Herzégovine, « tout juste après la guerre du Kosovo » constitue un évènement marquant de son enfance : « c’est un évènement puissant de ma vie. Nous étions partis de Besançon avec un bus à moitié rempli de fournitures récoltées. Le voyage était très long car ponctué d’arrêts en Suisse, en Italie... Nous sommes arrivés sur le camp de réfugiés de Sarajevo

Parcours

1988 Naissance, le 14 juin à Besançon.
2007 Elle est élue deuxième dauphine de Miss Besançon.
2008 Le jour de ses 20 ans, elle est couronnée Miss Haute-Saône.
2009 Elle débute ses missions en tant qu’hôtesse sur le Tour de France.
2016 Sortie du magazine Les Sportives, le 8 avril.
2020 Elle est désignée présidente de la Fondation Alice Milliat.
Commentaires