L’emploi en région fragilisé par ses activités « rares »

Principales activités rares liées à la demande extérieure en Bourgogne Franche-Comté. Source : Insee, RP 2016 (enquêtes annuelles de recensement de la population de 2014 à 2018)

En cette période d’épisodes sanitaires sans précédent, la conjoncture nationale et internationale n’a jamais été aussi incertaine. Entre 2008 et 2016, l’emploi a reculé en Bourgogne Franche-Comté de l’ordre de 0,5 % par an, correspondant à 48.000 emplois de moins en huit ans. Dans ce contexte, mieux connaître la nature des emplois qui participent à la richesse de la région et savoir de quoi ces emplois dépendent, revêt un enjeu d’autant plus important. L’Insee nous aide à y voir plus claire. Dans sa dernière publication l’Insee de Bourgogne Franche-Comté s’est employée à carractériser la nature des activités du territoire en fonction de leur dépendance à la demande locale et de exposition à la demande extérieure, consciente que : « selon que l’appareil productif d’un territoire dépend soit des emplois dits de proximité soit des emplois exposés à la demande extérieure, les enjeux pour les
Commentaires