L’économie et l’emploi marquent le pas dans le Grand Est

Patrick Tassin, Président du CESER Grand Est et Michel Rudent, Président du GTS Conjoncture, présente la note de conjoncture 2017-2018. Photo: Gérard Delenclos.

Des créations d’entreprises plus significatives que les créations d’emplois, un fléchissement de l’intérim mais une baisse généralisée du chômage, le 10e tableau de bord économique du CESER Grand Est note un coup de frein de la croissance. Malgré une baisse très importante des carnets de commandes depuis août 2018, les stocks restent stables. La note de conjoncture traduit ce niveau stable par une maîtrise de la part des chefs d’entreprise de la demande et de ses inflexions. Depuis 2013, la région enregistre une hausse de l’utilisation des capacités de production (77,3% en décembre 2018). On est cependant encore loin de la moyenne longue période (2006-2018) et plus loin du niveau (84,7%) d’avant la crise de 2007. Ici encore, la maîtrise des capacités de production absorbe les variations du niveau des carnets de commandes. HAUSSE DE 14,7% DES CRÉATIONS La note de conjoncture remarque une bonne évolution, dans les