Le recrutement, frein principal des transporteurs

L’Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les Transports et la Logistique constate un vieillissement des effectifs et déplore son manque d’attractivité. La filière des transports et de la logistique est en croissance dans le Grand Est. En 2017, le nombre d’entreprises a cru de 2,8 % avec 3 212 employeurs et 2 449 établissements sans salarié. La branche compte ainsi 61 002 salariés (+1,6 %) dont 15 925 en Champagne- Ardenne (plus de 7 000 dans la Marne). Le transport routier de marchandises concentre 53,2 % des effectifs de la filière régionale, devant les prestataires logistiques (14,3 %), le transport routier de voyageurs (11,5 %) et le transport sanitaire (9,7 %)... En toute logique, le métier le plus représenté est celui de conducteur (42 143 salariés), là aussi majoritairement dans les marchandises (30 790), devant le transport de voyageurs (5 866) et le sanitaire (5 488). Avec 94 % de CDI et 64 % des salariés qui