Le ralentissement s’installe dans l’Aube

Gilles Duquénois et Sylvain Convers ont présenté conjointement les études de conjoncture de la Banque de France et de la CCI de l’Aube.

Après une année 2018 très positive pour toutes les entreprises, les prévisions pour 2019 sont contrastées. Après une année 2018 portée par la croissance, l’heure est au ralentissement pour l’activité économique auboise. Une situation qui touche différemment les entreprises selon leur secteur d’activité, d’après les données des études de conjoncture réalisées par la Banque de France à Troyes et la CCI de l’Aube. Le bilan 2018 est plutôt positif pour l’ensemble des secteurs, hormis le commerce de détail. Un certain nombre d’entreprises ont profité de la situation pour se refaire une santé financière. « Dans le Grand Est, la hausse d’activité s’est accompagnée d’une augmentation de la rentabilité des entreprises », constate Gilles Duquénois, directeur départemental de la Banque de France. Les banques ont accompagné le mouvement en finançant les besoins des entreprises. « Dans l’Aube,