Le Pressoir, nouvelle « porte d’entrée en Champagne »

Les architectes mandataires appartiennent à l’atelier Philéas qui a à cœur d’intégrer spécifiquement la construction sur son territoire. (Droits réservés)

Le site du Pressoir à Aÿ-Champagne, à l’architecture si spécifique à la Maison Pommery, va être rénové pour accueillir un Centre d’Interprétation des Vins de Champagne.

Alors que la Champagne est de plus en plus portée par l’inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, sa présence œnotouristique est en développement constant au gré de recherches expérientielles multiples. Le Pressoir est un de ces axes de développement et plus encore : une véritable porte d’entrée en Champagne.

« Ce projet a été pensé comme celui d’un nouvel équipement structurant et fédérateur », explique Armelle Chardon, chargée de mission communication pour la Communauté de Communes de la Grande Vallée de la Marne. L’ancien pressoir Pommery d’Aÿ-Champagne va donc, à l’horizon 2021, accueillir un Centre d’Interprétation des Vins de Champagne. Une entreprise unique en son genre sur le territoire champenois, mais qui existe déjà sur tous les autres vignobles de France.

UN SÉSAME SENSORIEL

« L’objectif de ce centre et de donner aux visiteurs les clés de compréhension sensorielle du champagne », ajoute Armelle Chardon. Trois séquences immersives sont prévues : une première appelée « Le temps long de la terre », où l’Homme n’est pas encore présent dans le processus ; une deuxième séquence, « Le temps des Hommes », où le geste humain apparaît et façonne les vins de champagne ; et enfin « L’infini et l’instant », un troisième temps de découverte et de dégustation où le temps se suspend. « Nous proposons une approche didactique, certes, mais il s’agit avant tout de plaisir et de découverte », nuance Armelle Chardon. Ce voyage exploratoire se déploiera sur 1300 m2 de parcours immersif, mais l’expérience s’étend aussi bien au- delà, puisqu’en bonne « porte d’entrée en Champagne », le Pressoir souhaite faire la promotion des autres équipements touristiques sur le bassin : les villages autour d’Aÿ, des coteaux historiques, les musées et maisons d’Epernay, cité patrimoniale, et le patrimoine rémois, ville ambassadrice du champagne. « Le Pressoir est donc envisagé comme un point de départ à une visite complète du territoire, au gré des envies et des centres d’intérêt de chaque visiteur », complète Armelle Chardon.

UNE VASTE OPÉRATION DE MÉCÉNAT

L’ancien pressoir présente une sur- face globale de 2417m2 et va bénéficier, dès lors, d’une rénovation complète. Pour que l’expérience immersive prenne, il s’agit d’y mêler une architecture moderne, en adéquation avec la scénographie, et surtout en intégration totale et harmonieuse dans la nature alentour.

Soutenue par la Fondation du Patrimoine, cette restauration respectueuse, au cœur du vignoble, bénéficie d’un mécénat actif. « Une première campagne de sauvegarde des deux pressoirs Marmonier qui vont être intégrés à la scénographie du lieu. Et, une autre opération de mécénat encourage la rénovation globale. Nous avons déjà collecté, en tout, 60 000€ de la part d’entreprises mais aussi de particuliers. Et l’opération continue », ajoute Armelle Chardon. Avec un coût des travaux annoncé à 7,5 M€ et une date prévisionnelle d’ouverture au 22 janvier 2021, l’appel à la générosité reste ouvert. Toutes les équipes seront d’ailleurs présentes sur le VITeff, le 17 octobre à 15h30, pour présenter le projet lors de la journée de l’œnotourisme, en compagnie également de la Fondation du Patrimoine.

(Droits réservés)

Commentaires