Le pouvoir des mots dans la gouvernance

Article réalisé en collaboration avec Olivier Bernard, conseil en sémantique relationnelle et professionnelle.

Le contrôle : un flicage, ou une marque de confiance Les collaborateurs, les collègues perçoivent le contrôle souvent bien négativement : « On nous surveille », « On nous inspecte » pire «On nous flique »... et aussitôt une barrière se dresse, les collaborateurs se méfient, les collègues rechignent à divulguer les informations et échanger sur les dossiers en cours, chaque interlocuteur considère toute interrogation comme un manque de confiance, une suspicion sur le suivi des dossiers menés... La sémantique nous montre qu’ils ont réellement tort : bien au contraire, le « contrôle » est à prendre dans son sens étymologique : assurer le « contre rôle ». La délégation permet de donner un « rôle » au collaborateur (on peut tout déléguer sauf la responsabilité) et la crédibilité du dirigeant est d’accompagner le collaborateur, lui donner l’occasion de tenir la hiérarchie au courant de l’avancée de ses travaux. Ainsi,