Le pôle BFCare se structure

L’assemblée générale a été l’occasion de remettre le prix de thèse Roger Guillemin (du nom du Dijonnais prix Nobel de médecine 1977) à Florian Baudin (absent), médecin ophtalmologiste au CHU de Dijon. De gauche à droite : Jean-Yves Sarciaux (Société Macors), Marc Maynadié, Doyen de la faculté des sciences de santé et le professeur Catherine Creuzot-Garcher du CHU Dijon, directeur de la thèse. (Photo : Journal du Palais)

Ce réseau régional fédère les industries du secteur des produits et services de santé. Son assemblée générale, le 15 mai, a fait apparaître de nombreux projets en cours, dont celui d’un technopôle santé. Parti en 2013 d’un simple club santé, le pôle BFCare (Business For Care), regroupe désormais une quarantaine de membres. Il s’est donné pour ambition d’animer le réseau et de porter une filière qui représente en région 300 entreprises et 10 000 salariés pour un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros (chiffres 2017). Un poids économique relevé par la métropole dijonnaise, comme l’a souligné Danielle Juban, adjointe au maire, déléguée à l’attractivité, au commerce et à l’artisanat : « La santé est l’un des quatre secteurs stratégiques identifiés par la métropole comme filières d’excellence, à côté de l’agro-alimentaire, du numérique et du tourisme ». La convention