Margareth HenriquezLe partage en valeur

« La crise actuelle a prouvé que nos fondamentaux sont solides », assure Margareth Henriquez.

La Présidente Directrice Générale de la Maison Krug a été élevée au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur lors de la promotion du 31 décembre 2020.

«C’est une énorme surprise, car je ne m’y attendais pas du tout. Cela me procure beaucoup de fierté, de joie et une sensation de gratitude ». Élevée au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Margareth Henriquez voit avant tout dans cette décoration une récompense pour l’ensemble de la Maison de champagne Krug, qu’elle dirige depuis 2009. « Cela vient distinguer tout le travail effectué au cours de ces dernières années. D’ailleurs, la Légion d’Honneur définit parfaitement nos valeurs de générosité et de partage que nous transmettons à travers nos champagnes et toutes nos actions. Le partage est sans doute la valeur qui, pour nous, s’associe le plus à cette distinction ».

Un partage inscrit dans les gênes de la Maison. Il prend tout son sens en 1914, quand Joseph Krug, petit-fils du fondateur, officier de réserve, est fait prisonnier et envoyé en Allemagne. Son épouse Jeanne prend alors la direction de la Maison et décide d’ouvrir les caves aux Rémois pendant les bombardements de la ville. « La Maison a toujours été très engagée dans sa ville et dans la société, c’est très important pour nous », souligne Margareth Henriquez, qui s’attache, depuis 12 ans qu’elle est à la tête de l’institution, à faire perdurer ces valeurs de générosité en interne et vers l’extérieur. La Maison est ainsi mécène du festival des Flâneries Musicales de Reims depuis 2011. Son implication philanthropique se retrouve aussi dans l’implication de la Maison auprès de l’Ensemble Viva pour amener la musique où elle n’arrive pas habituellement, dans les écoles ou les hôpitaux, avec une idée de bien-être. Mais aussi dans la création du Fonds d’action du CHU de Reims et du Fonds K pour la Musique.

LA PETITE MUSIQUE DU CHAMPAGNE

Ces dernières années, Krug a également œuvré à la création d’un fonds pour la musique en partenariat avec l’IRCAM (Institut de recherche et coordination acoustique / musique, Centre Pompidou). « Nous cherchions à faire l’analogie entre musique et champagne », souligne Margareth Henriquez, qui a retrouvé dans les carnets du fondateur de la Maison, de nombreuses notes faisant le lien entre vin et musique. Une démarche que la Maison pour- suit en interne et avec des partenaires. « Notre chef de caves auditionne les vins, créé des notes de dégustation avec lesquelles nous créons une symphonie chaque année ». D’ailleurs Krug a investi dans la recherche pour analyser la dégustation du champagne en musique. « Un laboratoire de l’université d’Oxford travaille sur le sujet », note celle que ses amis surnomment « Maggie ».

Pour la Présidente Directrice Générale de la Maison, le partage est aussi une des valeurs fondamentales, qu’elle a su cultiver au gré de son parcours. Si elle est arrivée en France au début de l’année 2009, elle a débuté sa carrière au Vénézuela, son pays de naissance. C’est là, au début des années 90, qu’elle prend la présidence de Seagram, un groupe local de distribution de vins et spiritueux qu’elle avait intégré quelques années plus tôt. C’est donc là qu’elle se forme aux métiers du vin et qu’elle apprend. « J’ai commencé à travailler sur le produit champagne au Vénézuela, où je distribuais les marques Piper, Moët Hennessy, Dom Pérignon, Mumm puis Perrier-Jouët », se souvient-elle. En 1995, après un passage par Harvard pour peaufiner son cursus universitaire en management elle rejoint le Mexique pour y diriger le groupe de biscuits Nabisco. Elle s’accorde une année sabbatique en 2000 avant de prendre la direction de l’Argentine, pour intégrer le groupe LVMH et prendre la tête de sa filiale Bodegas Chandon. Un passage suffisamment remarqué pour que le groupe lui propose de traverser l’Atlantique, direction la France et Reims. Là, une emblématique, mais en difficulté, Maison de Champagne l’attend. Il s’agit de Krug. Un pari osé, tant pour elle que pour le groupe, car « Maggie » n’est pas une spécialiste du champagne et le français n’est « que » sa troisième langue, après l’espagnol et l’anglais.

« La première année, je n’ai rien apporté à la Maison », concède-t- elle aujourd’hui, sans doute un peu trop sévère envers elle-même, mais pleine de gratitude à l’endroit du groupe LVMH qui lui a toujours accordé une pleine confiance. « J’avais 53 ans et de longues années d’expérience mais je me suis trompée dans certains choix, je le dis. Cela apprend l’humilité », souligne celle qui est, depuis, devenue une experte incontestée en effervescence champenoise : « J’ai suivi plusieurs formations sur le champagne pour mieux le comprendre ».

LA CRISE, UNE INVITATION À SE RENFORCER

Après avoir passé des mois et des mois plongée dans les archives de la famille, au plus profond des racines de la Maison Krug pour s’imprégner de ses valeurs et de sa rai- son d’être, Margareth Henriquez s’est attachée à redresser pas à pas l’entreprise. « Mes projets précédents étaient à 6 mois, et tout était en place au bout d’un an, voire un an et demi. Ici, c’est plutôt 3 ou 4 ans », admet la dirigeante. Son travail de patience porte ses fruits puisque la Maison s’est, dans la foulée, engagée sur dix années de croissance. « Nous nous sommes encore plus enracinés. Nous savons que plus on est enraciné, plus on peut aller haut », assure-t-elle. Cette stratégie payante permet à la marque de tutoyer à nouveau les sommets aujourd’hui. « La crise actuelle a prouvé que nos fondamentaux sont solides », résume la dirigeante qui se positionne dans une logique de construction, tant professionnelle que personnelle. Alors en poste en Argentine, elle débute en effet un PhD (Doctorat) en 2007. Puis, alors qu’elle doit finaliser sa thèse, elle arrive en France pour prendre la direction de Krug. Accaparée par ses nouvelles fonctions, elle demande alors et obtient un délai pour présenter le fruit de ses travaux, ce qu’elle pourra enfin faire l’année dernière, près de 12 ans plus tard. « J’ai finalisé ma thèse fin 2019 et j’ai pu la soutenir en mai 2020 ».

Une abnégation qui en dit long sur le caractère de Maggie Henriquez, dont le parcours a rencontré de nombreuses crises au fil des expériences et des pays traversés. « J’ai connu beaucoup de crises tout au long de ma vie », souligne la champenoise d’adoption. Vénézuela en 1992, Mexique en 1995, Argentine en 2001, France en 2009, et enfin la petite dernière en date, celle du Covid-19. Si elle touche tous les secteurs d’activité, le champagne n’a évidemment pas été épargné. La Maison Krug non plus. « Nous avons fait environ -25% en 2020. Ça n’est d’ailleurs pas si mal au regard des circonstances. Et quand on voit tous les secteurs d’activité les plus durement touchés, comme la restauration, l’hôtellerie ou les compagnies aériennes, nous ne pouvons pas nous plaindre », assure-t-elle, philosophe. D’autant que la Maison n’est pas restée inactive depuis mars 2020. « Nous avons travaillé dur pour proposer de nombreuses solutions, notamment en matière digitale pour nous rapprocher du consommateur, nous avons inventé beaucoup de choses ». Pour la dirigeante, la crise est globalement « une invitation à se renforcer. Soit on est fort et on doit se protéger, soit on est faible et on doit travailler ».

Adepte du travail et de l’innovation, la marque, emmenée par Margareth Henriquez et forte de 180 Ambassades Krug dans le monde, a choisi d’avancer. Et pour ce faire, d’utiliser son réseau pour accompagner ses associés, montrer son soutien et sa solidarité envers ceux qui l’entourent, parmi lesquels ses clients les plus impactés. « La particularité de cette crise c’est qu’elle nous force à la distance. C’est très difficile car c’est le contact qui créé l’énergie. Mais une crise, c’est aussi toujours le début de quelque chose de nouveau ».

Parcours

1956 Naissance à Caracas (Vénézuela)
1980 et 1984 Naissance de ses deux fils
1995 Prend la direction du groupe Nabisco au Mexique
2009 Arrivée à Reims et devient Pdg de la Maison de champagne Krug
30 décembre 2020 Elevée au rang de chevalier de la Légion d’Honneur
Commentaires