Le pari toujours recommencé des labellisations

La carte des pôles de compétitivité où figurent ceux qui ont obtenu une reconduction pour 4 ans de leur labellisation, et ceux pour lesquels celle-ci n’est valable qu’un an.

Le Premier ministre vient de labelliser 56 pôles de compétitivité pour la phase IV de l’action de ces structures, qui couvre la période 2019-2022. Ces acteurs de l’attractivité et de l’innovation doivent compter avec un contexte mouvant pour conserver le soutien financier étatique, voire européen. En Bourgogne Franche-Comté, ils sont quatre. Les pôles de Franche-Comté compétitivité conservent leur poids et leur pertinence au sein de l’attractivité économique française.Voilà quinze ans qu’ils figurent dans le paysage, avec des fortunes diverses mais, surtout, des évaluations régulières destinées à renouveler ou non leur labellisation gouvernementale. C’est ce qui vient de se produire à nouveau, début février. Édouard Philippe, le Premier ministre, a révélé la liste des 56 pôles de compétitivité dont la labellisation a été actée pour une phase IV couvrant la période 2019-2022. Ceci consécutivement à un appel à