« Le numérique doit aider l’entreprise à se réinventer »

Guy-Mamou Mani préside le groupe Open (3 775 salariés). Crédit: Philippe Demoor.

Co-président du groupe Open, Guy Mamou-Mani présente une vision optimiste de la transformation numérique de la société. Avec la formation comme enjeu majeur. En tant qu’ancien professeur de mathématiques, Guy Mamou-Mani estime « qu’il n’y a rien de plus important que de discuter avec l’avenir du pays ». Même quand on co-préside le groupe Open, spécialiste de la transition digitale, qui emploie 3 775 salariés et génère 324 M€ de chiffre d’affaires. « Notre première difficulté est de trouver des compétences. Nous avons recruté plus de 1 000 personnes l’an dernier mais nous voudrions embaucher davantage. Il y a du boulot et les métiers sont bien payés dans le numérique », assure-t-il s’exprimant devant les élèves du lycée Roosevelet (Reims) dans le cadre d’une conférence. 232 000 recrutements seraient ainsi prévus au cours des dix prochaines années dans des thématiques aussi variées que la