Le Min sur de (bons) rails

(Photo : Lydie Lecarpentier)

Deux ans après sa reprise en main par Lumin’Toulouse, le marché d’intérêt national poursuit sa renaissance.

Avec 408 M€ de chiffre d’affaires annoncé pour 2019 – toutefois le chiffre n’est pas encore définitif – contre 333 M€ deux ans auparavant, le Grand Marché, nouveau nom du marché d’intérêt national (Min) de Toulouse, connaît, à tout le moins, une forte progression d’activité. C’est ce dont se sont félicités le 1er octobre les responsables de Lumin’Toulouse, le consortium regroupant la Semmaris, société gestionnaire du Min de Rungis (qui détient 51 % des parts), Poste Immo, la foncière du groupe La Poste (44 %), et la Caisse d’épargne de

Commentaires