Le groupe Rougeot valorise et rationnalise ses ressources

En réponse aux enjeux environnementaux, le groupe Rougeot a investi 1,8 million d’euros dans une unité de lavage de ses sables et de recyclage des boueux et des eaux, pour la Carrière du Mont Saint-Vincent. Dans un récent communiqué, le groupe Rougeot, propriétaire de la Carrière du Mont Saint-Vincent, en Saône-et-Loire, annonçait un investissement de 1,8 million d’euros, « en réponse aux enjeux environnementaux ». Une nouvelle unité de lavage des sables et de recyclage des boueux et des eaux a en effet rejoint la carrière. « Grâce à ce nouvel équipement, les fines (boues, la matière sèche récupérée à l’issue du lavage des sables), une fois lavées, sont déshydratées et pressées pour ainsi être revalorisées en galettes d’argile destinées à la fabrication de tuiles en terre cuite, explique le groupe Rougeot. Quant à l’eau, celle-ci est recyclée et renvoyée à l’unité de traitement de lavage ». En effet, une
Commentaires