Le courant passe bien avec Leroy Biotech

La PME de Saint-Orens-de-Gameville développe avec succès plusieurs applications d’électrochimiothérapie, depuis la médecine vétérinaire jusqu’au traitement des vendanges. Du 3 au 6 septembre, le centre de congrès Pierre Baudis accueillera le congrès mondial de l’électroporation. Autrement dit, de la communauté scientifique et des industriels qui utilisent des impulsions électriques pour, au choix : traiter des cancers, extraire des sucres, stériliser des aliments ou encore améliorer le goût du vin. Un rendez-vous auquel ne manquera pas de participer Leroy Biotech, une PME de Saint-Orens-de-Gameville, qui en l’espace seulement de quatre ans, est devenue l’un des leaders mondiaux du marché dans la fabrication de générateurs destinés au traitement des tumeurs par électrochimiothérapie en clinique vétérinaire. Face à son concurrent italien, le succès de la petite société de sept personnes s’explique, selon son directeur