Le château de Vaux décroche le gros lot pour sa réhabilitation

(Photo : Laurent Locurcio)

Retenu par la mission Bern et la Fondation du Patrimoine, le projet lancé par Édouard Guyot dans l’Aube sera financé par le loto du patrimoine. Le château de Vaux avait bien besoin d’un coup de pouce du destin. Le vaste domaine classé, situé entre Troyes et Bar-sur-Seine, a tiré le gros lot en figurant dans la liste des 103 sites retenus, parmi 3 500 demandes, par la mission Bern pour bénéficier des retombées du prochain Loto du patrimoine. Édouard Guyot, qui a racheté le château en 2015 avec l’objectif de le sauver en lui donnant une nouvelle vie, a beaucoup de pain sur la planche. À l’époque, il lui a fallu se battre pour trouver une banque et réunir les 500 000 euros nécessaires. Depuis, le jeune propriétaire (25 ans) a déjà mené des travaux qui lui ont permis d’ouvrir à la visite une vingtaine de salles, alors qu’il en reste trois fois plus à restaurer. Pour financer le chantier, il a eu l’idée astucieuse de