L’Aube sort du cadre et assume

Philippe Pichery

Philippe Pichery, élu à la tête du département en 2017, entend bien reprendre sa marge de manœuvre.

Le président aubois, Philippe Pichery, entend reprendre sa liberté d’initiative en dehors des limites fixées par contrat avec l’Etat. « Les Aubois ne comprendraient pas que le Conseil départemental n’investisse pas pour répondre à leurs besoins alors même qu’il a les moyens financiers de le faire », estime Philippe Pichery bien décidé à donner un coup de canif dans le contrat liant le département de l’Aube à l’Etat. Ce principe de contractualisation avec les collectivités territoriales subordonne certaines dotations à une limitation des dépenses publiques, notamment des dépenses de fonctionnement. Dans le cadre de ces contrats, l’Etat promet aux collectivités signataires de ne pas baisser la DGF (dotation globale de fonctionnement). Celle-ci avait baissé, pour l’Aube, de 11 millions d’euros, passant de 97 à 86 millions d’euros avant que le contrat ne soit conclu. « Dans la maîtrise des dépenses
Commentaires