L’Aube et le Bas-Rhin atténuent la baisse démographique régionale

(Crédit : Pixabay)

En cinq ans, la région Grand Est a perdu 40 900 habitants. Au 1er janvier 2019, le Grand Est compte 5 518 188 habitants, soit 15 400 de moins en un an. Il s’agit de la quatrième baisse consécutive de la population régionale, soit 40 900 habitants de moins depuis 2015, quasiment l’équivalent des communes de Charleville-Mézières ou de Châlons-en-Champagne, respectivement 46 et 44 000 habitants. Depuis 2015, la région accuse une baisse de 0,7%, dans un contexte France métropolitaine en hausse de 0,8%. La baisse de la population régionale va en s’amplifiant : 3 900 habitants en 2016, 8 600 en 2017, 13 000 en 2017 et 15 400 en 2018. Dans une France métropolitaine qui gagne 511 000 habitants depuis 2015, le Grand Est enregistre la plus grosse perte de population, devant les Hauts-de-France (-31 700 habitants), la Bourgogne-Franche- Comté (-25 600), la Normandie (-20 000) et le Centre-Val de Loire (-11 800). À l’inverse, les plus importantes