L’apprentissage dans l’artisanat se redynamise

Les artisans font régulièrement des démonstrations grâce aux CMA afin de présenter leur métier et susciter des vocations. (Photo : Benjamin Busson)

L’apprentissage dans l’artisanat dans le Grand Est retrouve une bonne dynamique depuis la mise en place de l’augmentation de l’âge pour devenir alternant. Pourtant, cette nouvelle disposition n’est pas sans soulever un certain nombre de problématiques. L’édition 2019 du baromètre ISM-MAAF de l’artisanat évalue, pour la quatrième année consécutive, l’implication des entreprises artisanales dans la formation des apprentis et la transmission des savoir-faire. Dans la région Grand Est, elle met en exergue une nette hausse des entrées en apprentissage de + 3 % atteignant 30% pour les jeunes de plus de 25 ans. Cette évolution s’explique par le vote de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », adoptée le 1er août 2018, qui réforme la formation professionnelle. Cette nouvelle loi allonge l’âge possible d’entrée dans l’apprentissage à 30 ans et oblige les plus de 26 ans à être