L’aéroport de Vatry s’ouvre au e-commerce

Paris-Vatry FTL

Les dirigeants de l’aéroport Paris-Vatry et ceux de FTL Express réunis autour d’une convention pour développer les flux logistiques liés au e-commerce sur la plateforme marnaise.

Les flux de marchandises envisagés concernent aussi bien l’importation de produits chinois vers l’Europe, que l’exportation de produit locaux vers la Chine.

Président du Conseil départemental de la Marne, Christian Bruyen l’affirme : « Vatry, ça n’est pas qu’un aéroport, c’est aussi une zone d’activités de plusieurs centaines d’hectares et un pôle multimodal mêlant des accès à l’autoroute, au ferroviaire et bien sûr à une ligne aérienne ». Une zone qui compte bien, 20 ans après sa création, faire jouer tous ses atouts pour enfin connaître l’essor que mérite une telle infrastructure.

Parmi ceux-ci, rappelle le président, figurent notamment une ouverture 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De quoi se montrer attractif face à des aéroports parisiens faisant l’objet de restrictions pour les vols de nuit ? C’est en tout cas le souhait de la nouvelle équipe dirigeante de l’aéroport de Paris-Vatry, emmenée par son nouveau directeur Christophe Parois. « Il y a des opportunités de croissance au niveau mondial dans le e-commerce et tous les logisticiens cherchent des lieux de traitement des produits sous toutes leurs dimensions. Vatry peut se faire une place de choix sur ce marché par son offre d’espaces disponibles et par la qualité de ses installations », assure Christian Bruyen.

« Notre projet suscite de l’intérêt », poursuit Christophe Parois qui place l’infrastructure sous un angle nouveau, dans la lignée du président du Conseil départemental : « Vatry est une plateforme logistique qui dispose d’une piste d’atterrissage et de la capacité à accueillir des passagers ».

Constatant l’essor grandissant du fret lié au e-commerce dans le transport aérien, ils affirment clairement leurs objectifs des prochains exercices : récupérer et intégrer les flux sur le general cargo, sur le multimodal et sur le fret e-commerce.

Pour ce faire, l’équipe de Paris-Vatry s’est mise en quête de partenaires logistiques et commerciaux à travers le monde et a récemment trouvé un terrain d’entente réciproque avec l’entreprise chinoise FTL Express. Créée en 2014, l’entreprise basée en Chine, en France (Paris) et en Espagne (Madrid) s’est rapidement imposée comme un des leaders de la logistique transfrontalière sino-européenne. Elle a ainsi transporté 20 000 tonnes de marchandises en 2019 pour un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros.

Elle ambitionne « de devenir le leader de la nouvelle industrie logistique reliant l’Europe et la Chine », souligne son président, Ende Pan, qui assure aux Marnais: « On aimerait que Vatry devienne un e-hub de l’Europe ». Le dirigeant de FTL souhaite convaincre des compagnies et des partenaires de la chaine logistique de venir à Vatry pour ensuite dispatcher tous leurs flux en Europe.

Dans son sillage, FTL Express souhaite apporter parmi ses partenaires les deux compagnies Yun Charter et SF Airlines, qui pourraient potentiellement rapatrier 90 de leurs 200 vols vers l’Europe sur la piste de Vatry.

700 COCHONS POUR COMMENCER

D’autant qu’en matière de foncier, l’aéroport est en capacité de mettre à disposition de ses partenaires des entrepôts en connexion directe avec les avions. Un avantage concurrentiel d’importance sur le marché du fret aérien. « Le temps de connexion entre les avions et les camions est extrêmement important. A Vatry par exemple nous sommes en mesure de charger un avion entre une heure et deux heures », souligne Christophe Parois.

« Si nous obtenons ces flux, nous aurons besoin de 2000 semi-remorques, plusieurs milliers de mètres carrés d’entrepôt, ce qui pourrait créer 30 emplois directs et 100 emplois indirects », explique quant à lui le président de FTL Express.

Des flux qui concerneraient bien évidemment l’import de produits chinois vers l’Europe, mais aussi dans l’autre sens l’export de produit hexagonaux vers la Chine telles que le champagne, le vin ou les cosmétiques. FTL Express compte bien s’appuyer sur ses partenaires chinois pour exporter les marchandises locales , à l’image d’un premier envoi de 700 cochons qui a été réalisé début janvier.

SF Airlines, qui possède la plus importante flotte de cargo en Chine (78 appareils), réalise quelque 4196 vols quotidiens dans 16 pays.

Autre partenaire de FTL Express, l’entreprise CCIC, spécialisée dans la certification, l’aide au dédouanement et l’inspection, leader de son secteur en Chine, qui couvre une trentaine de pays et de nombreux secteurs d’activité tels que les produits cosmétiques, la production agricole, le luxe, l’alimentation, le matériel médical, les pièces destinées à l’automobile…

En signant ensemble une convention de partenariat le 14 janvier dernier, les représentants de Vatry et ceux de FTL Express se sont assuré une exclusivité mutuelle pour développer le plus rapidement possible les échanges liés au e-commerce sur la plateforme marnaise, qui mise aussi sur la saturation des autres pistes européennes pour se placer avantageusement sur ce marché.

UNE LIGNE FERROVIAIRE À AMÉLIORER

« Il y a des perspectives d’amélioration de la ligne ferroviaire Vatry-Châlons à moyen terme. Pas pour les années 2020 ni 2021 mais nous comptons sur le prochain Contrat de Plan Etat-Région pour inscrire cette ligne parmi les priorités », espère le président du Conseil départemental de la Marne, Christian Bruyen, qui se montre optimiste de ce côté-là. Un CPER dans lequel les élus locaux voudraient aussi inscrire une ligne dédiée à l’aide au développement de la Bioéconomie.

Commentaires