L’aéroport de Toulouse-Blagnac remet les gaz

(Photo : Lydie Lecarpentier)

La plateforme aéroportuaire a présenté ses nouvelles destinations pour la saison hivernale 2019-2020. Que les esprits polémiques s'éloignent : mardi 15 octobre, lors de la conférence de presse organisée par l'aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB), il n'était certainement pas question de parler de choses fâcheuses. À propos de la validation, le 9 octobre, par le Conseil d'État de la procédure de privatisation partielle de la plateforme – qui avait permis, à terme, au turbulent groupe chinois Casil Europe d'acquérir 49,99 % des parts d'ATB – le président du directoire de l'aéroport, Philippe Crébassa, et la directrice du développement aéronautique, Catherine Gay, n'avaient rien à dire.Ou si peu : se bornant à rappeler qu'une assemblée générale d'actionnaires a été convoquée pour le 5 novembre, dans le respect « du délai de 30 jours à partir de la décision du Conseil d'État qui nous a été fixé par le tribunal de commerce », Philippe Crébassa a