L’activité partielle joue les prolongations

Le dispositif aménageant l'activité partielle pendant la crise sanitaire est prolongé avec diverses modifications. Depuis mars 2020, le dispositif de l'activité partielle a été aménagé dans le cadre de la crise sanitaire, pour faciliter sa mise en œuvre, mieux indemniser les salariés et aider les employeurs, en particulier dans les secteurs d'activité les plus affectés par les mesures de confinement et de fermeture administrative. Ce dispositif a permis au salarié de percevoir de son employeur une indemnité égale à 70 % de sa rémunération brute plafonnée à 4,5 fois le smic (46,13 € de l'heure en 2021). De son côté, l'employeur a perçu de l'État une allocation égale, dans le cas général, à 60 % de la rémunération brute du salarié, et portée à 70 % dans les secteurs les plus affectés par la crise sanitaire. Ce dispositif devait prendre fin le 31 décembre 2020 mais différentes mesures sont prolongées avec diverses modifications (décret
Commentaires