La ville, entre constats et utopies

(Photo : Benjamin Busson)

Après avoir rapproché les hommes, la ville va-t-elle les séparer ? La ville est, depuis la nuit des temps, l’espace des pouvoirs, de l’économie, du savoir et par conséquent des confrontations sociales. La ville est un corps vivant s’adaptant, sans cesse, à son environnement politique, économique et géographique. La ville a toujours repoussé ses limites géographiques parce qu’attirant plus d’habitants. Cet effet centrifuge des campagnes vers les villes est toujours d’actualité. Entre la ville du moyen-âge, derrière ses remparts, celle de la révolution industrielle, hors les murs abattus, avec ses faubourgs et celle d’aujourd’hui, avec ses banlieues, nous sommes toujours dans la même dynamique. Cela est d’autant plus étonnant que créée sur la ville gallo-romaine, définie non pas par ses limites mais par ses axes, la ville du XXIème siècle va, sans doute, rejoindre sa lointaine génitrice au demeurant,