La ville du futur selon la FRTP Grand Est

FRTP

Hervé Noël, président de la Fédération Régionale Grand Est des Travaux Publics (à gauche) et l'académicien français Erik Orsenna.

À l’occasion de son assemblée générale, à Reims, la Fédération Régionale Grand Est des Travaux Publics (FRTP) s’est interrogée sur le thème « Ville et ruralité : comment vivra-t-on demain ? ». À l'heure de l'assemblée générale la Fédération Régionale Grand Est des Travaux Publics (FRTP), articulée autour du thème de la ville et de la ruralité du futur, Hervé Noël, son président, soulignait l’importance de l’entretien du patrimoine et de la qualité des infrastructures dans l’attractivité d’un territoire. Il rappelait qu’après avoir été classée première, voici une dizaine d’années, dans les classements de référence, la France ne pointant plus aujourd’hui qu’en 18e position pour l’entretien de ses routes, en 20e position pour celui de ses ports maritimes et au 24e rang pour celui des infrastructures de transport aérien. Quant aux ponts français, estimés (sic !) entre 200 et 250