La thérapie par grand froid chaudement recommandée

Valérie et Éric Trautman posent dans leur tout nouveau centre Cryotera, ouvert à Barberey-Saint-Sulpice, dans l’agglomération troyenne.

À Troyes, Cryotera, la franchise originaire de Reims spécialisée dans la cryothérapie, vient d’ouvrir son cinquième espace en France.

Créée par Guillaume et Bastien Bouchet il y a cinq ans à Bezannes, près de Reims, l’enseigne Cryotera, spécialiste de la thérapie par le froid, vient d’ouvrir sa cinquième franchise à Barberey-Saint-Sulpice, dans l’agglomération troyenne.

C’est à la faveur d’une envie de changer de vie professionnelle que Valérie et Éric Trautmann, originaires de Reims, ont décidé de franchir le pas. « Avec mon mari, nous nous sommes tournés vers la cryothérapie car accompagner les clients dans les domaines du sport, de la santé et du bien-être, cela correspond à des valeurs qui nous tiennent à cœur », explique la co-gérante du centre troyen, qui travaillait dans le domaine médical avant de se lancer dans la création d’entreprise.

QUATRE DOMAINES DE PRESTATIONS

Son mari travaillait quant à lui dans la restauration. « Je connaissais les fondateurs de la marque, que j’avais eu l’occasion de rencontrer lors de mon activité précédente. J’avais suivi le développement de la société et je me suis intéressé au concept et à l’énorme potentiel qu’il représente pour la santé », souligne-t-il.

Cryotera intervient dans quatre domaines dont le sport, la santé, le bien-être, pour les principaux, et l’esthétique, qui représente une part moins importante de ses prestations. Dans le domaine du sport, la cryothérapie permet d’améliorer la récupération et de prévenir les blessures. Sur le plan de la santé, elle agit sur la diminution des inflammations et des douleurs, améliore la forme physique, le sommeil et la qualité de vie dans son ensemble. En permettant le relâchement musculaire et physique, elle contribue à l’amélioration du bien-être. Et si elle n’agit pas pour la perte de poids, la cryothérapie est cependant indiquée pour son action amincissante et … anti-âge.

Parmi les critères qui ont décidé le couple à faire partie des franchisés de l’enseigne – après les gérants des centres de Dijon et de Valence en 2019 et de Poitiers en 2020 – figure notamment le fait de travailler avec un pôle de recherche et un comité scientifique. « Pour mettre en place les différents protocoles pour répondre à des questionnements sur certaines pathologies pour lesquelles la cryothérapie peut avoir un effet, nous travaillons avec une dizaine de spécialistes de différentes disciplines médicales. Comme un dermatologue, un chef des urgences,…un coach sportif, un ostéopathe et un ingénieur, fait valoir Éric Trautmann. Nous souhaitons faire avancer les recherches pour améliorer le bien-être des gens ».

La cryothérapie s’adresse aussi bien aux sportifs professionnels ou amateurs qu’aux personnes, âgées de 18 ans ou plus, souhaitant améliorer leur qualité de vie. Que ce soit pour combattre des douleurs ou pour améliorer des performances. « La doyenne des clients du centre de Reims a 87 ans. Elle vient régulièrement pour son bien-être », observent les époux.

« La cryothérapie a des vertus anti-inflammatoires et antalgiques pour de nombreuses pathologies. Des recherches récentes ont montré son efficacité contre la sclérose en plaques et la fibromyalgie et sur certains cancers dont le cancer du sein. Une étude est en cours sur la Covid», explique le gérant du centre de cryothérapie troyen.

Commentaires