La start-up Winalist lève 500 000 euros

La filière de l’œnotourisme se transforme avec le développement de start-up comme Winalist.

Première levée de fonds réussie pour Winalist, la plateforme web disponible en 11 langues qui permet aux visiteurs français et étrangers de réserver des expériences œnotouristiques facilement. Ce sont 500 000 euros qui faciliteront l’embauche d’experts dans leur domaine et qui permettront le développement de la start-up, aujourd’hui omniprésente en Champagne, dans le reste du territoire viticole Français et en Europe d’ici quelques mois.

L’œnotourisme comptabilisait non loin de 10 millions de visiteurs en 2017 (hausse de 30% en 10 ans), 15 % du tourisme français et 2 régions qui sortent du lot, la Champagne et le Bordelais (chiffres : Atout France). Dans ce contexte, Winalist a frappé fort en adoptant une stratégie pure player : « Notre activité, exclusivement digitale nous permet une grande réactivité : un nouveau domaine viticole apparaît sur notre site en moins de 24h, un visiteur peut y réserver une activité le jour-même. Cette adaptabilité digitale casse les codes traditionnels de l’œnotourisme et permet un déploiement rapide », précise Nicolas Manfredini, fondateur de Winalist. « Notre façon de faire n’est pas nouvelle ; ce qui l’est, c’est son usage sur un marché aux méthodes traditionnelles », poursuit-il. Une stratégie qui a fait mouche, puisque les 500 000 euros levés par la société font partie des tours de table les plus conséquents du secteur. Réalisé auprès de partenaires privés et Bpi France en Champagne, ce dernier permettra à Winalist de poursuivre sa croissance.

Depuis 2017, ce ne sont pas loin de 80 professionnels de l’œnotourisme qui font confiance à Winalist. De grandes maisons prestigieuses telles que Taittinger, La Tour Blanche ou le groupe LVMH (Moët et Chandon, Mercier…), pour ne citer qu’elles, distribuent leurs expériences sur le site. Au delà de ces grands noms, une des forces de l’en- treprise est de ne pas se cantonner aux domaines viticoles mais d’ouvrir les portes de sa plate-forme à toute sorte d’acteurs éclectiques tels que les agences réceptives, les offices de tourisme, les bars à vins, les musées…

Commentaires