La société 3D Métal Industrie est déjà entrée en production

Renaud Mignolet et son équipe devant la machine 3D utilisant du sable. (Photo : Pascal Rémy)

L’entreprise créée par six fondeurs ardennais est désormais opérationnelle. «Nous venons de charger une commande, ce sont les premiers moules qui sortent de notre atelier. Ils sont destinés à la Fonderie Nicolas de Nouzonville et serviront à des pièces ferroviaires », présentait Renaud Mignolet, président de 3D Métal Industrie, début juillet. Après la réception de la machine 3D sable venue de Gersthofen, berceau de la haute technologie allemande, et livrée dans les locaux (527 m2) loués à la société d'économie mixte Protéame, la société est entrée en phase opérationnelle fin juin sur le Parc d'activités du Val-de-Vence à proximité de la pépinière d'entreprises. Après l'installation, deux techniciens d'EXone ont formé les employés au fonctionnement d'une machine ayant nécessité un investissement d’1,2 million d'euros avec son environnement (ordinateurs, logiciels de simulation et scanner pour faire de la rétroconception). « Nous