La SATT Sayens accompagne l’innovation en région

SATT Sayens

La start-up SINTERmat a été accompagnée et maturée par la SATT Sayens, qui est entrée à son capital l’année dernière, aux côtés de Definvest, le fonds d’investissement du ministère des Armées géré par Bpifrance.

La Société d’accélération du transfert de technologie Sayens accompagne plus de 6.500 chercheurs issus des 140 laboratoires de recherche publique, répartis sur son périmètre d’intervention : la Bourgogne Franche-Comté, la Lorraine et le Sud Champagne-Ardenne. La société d'accélération du transfert de technologie, la SATT Sayens, vient de publier son rapport d’activité. L’occasion de revenir sur les temps forts qui ont marqué ces trois dernières années. Désireuse de s’adapter à son environnement, d’être au plus proche des entreprises du territoire et de répondre au mieux aux attentes de ses actionnaires, la SATT Sayens a déployé une nouvelle stratégie en 2017. Elle fusionne ainsi ses deux marques, SATT Grand Est et Welience (filiale de l’université de Bourgogne), sous une seule et même identité, devenant ainsi la SATT Sayens. « Ce changement de nom constitue une étape importante », confie Catherine Guillemin,