La Safer Grand Est au service de la préservation du foncier agricole

La Safer Grand Est accompagne l’installation des jeunes agriculteurs et viticulteurs.

Fruit de la fusion des Safer Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne en 2017, la Safer Grand Est a pour mission principale de réguler le marché du foncier agricole pour en optimiser la valorisation et éviter ainsi la spéculation.

Responsable des grands équilibres de l’activité foncière agricole, la Safer Grand Est a vu son activité augmenter en 2018 puisqu’elle a examiné pas moins de 30 000 notifications de vente. Soit 1000 notifications de plus que lors de l’exercice précédent. « 68 000 hectares ont changé de main dans le Grand Est en 2018 », précise son président Marc Moser.

Et contrairement à certaines idées reçues, le droit de préemption reste un recours largement minoritaire dans les transactions réglées par la Safer, explique le président : « 92% des transactions sont réglées à l’amiable, seules 8% d’entre elles débouchent sur une préemption. D’ailleurs nous intervenons aussi très souvent en tant que médiateur dans des situations conflictuelles ».

Chaque transaction devant être systématiquement notifiée à ses services, la structure est capable d’identifier au plus près qui vend, qui achète, quel bien et à quel prix. Un prix qui malgré les nombreuses sollicitations, ne peut faire l’objet de spéculation, dans l’intérêt des enjeux du foncier agricole. « Si un bien vaut 100, il ne sera pas vendu 101 ou 102. Quand le prix est fixé, nous ne revenons pas dessus », insiste Marc Moser. Et en évitant la spéculation, la Safer s’attache tout autant à préserver le foncier dans sa destination agricole.

UN FONCIER CONVOITÉ

« En 2018, 3 640 hectares (soit 9% du marché) sont passés d’une nomenclature agricole à une artificialisation (construction, urbanisation, infrastructure de transport…). Chaque année en France, 70 000 hectares de terres agricoles sont consommés. C’est l’équivalent d’un département français tous les six ans », alerte le président. « Le plus grand défenseur de l’environnement, c’est la Safer. Notre mission est d’optimiser au mieux l’utilisation du foncier agricole. C’est à nous de faire prendre conscience de ces enjeux aux territoires. Aujourd’hui, nous sommes aussi dans une logique d’accompagnement des acteurs locaux : dès que le Préfet a validé un changement de destination, nous agissons en facilitateur de ce changement ».

Parmi ses missions prioritaires, celle du renouvellement des générations, en donnant la chance aux jeunes de pouvoir s’installer, figure en bonne place. « Avec 6 000 hectares de terre, de pré, de vigne, d’étang ou de forêt rétrocédés, nous avons orienté le foncier vers des porteurs de projets qui répondent aux besoins et aux orientations stratégiques des territoires ruraux et périurbains », précise Marc Moser.

La Safer Grand Est s’engage très concrètement dans l’accompagnement des installations de jeunes viticulteurs en leur proposant des solutions de financement avec des partenaires spécialisés. « Face aux difficultés que rencontrent les vignerons pour acheter des terres, et surtout des vignes, France Valley lance un dispositif incluant des solutions de financement et du portage leur permettant de s’installer». Lancé au printemps dernier le dispositif a déjà permis à 8 hectares de changer de main.

Preuve que le foncier agricole n’a jamais été aussi convoité, pour chaque dossier de rétrocession, la Safer a reçu une quinzaine de demandes. « Il nous aurait fallu 31 000 hectares supplémentaires pour répondre aux besoins et satisfaire l’ensemble des candidats ».

LA MATINALE DU FONCIER LE 4 SEPTEMBRE

A l’occasion de la Matinale du Foncier, la Safer Grand Est présentera le prix des terres et, plus largement, le marché agricole & viticole dans les départements des Ardennes, de l’Aube et de la Marne.

C’est ensuite dans le cadre d’une table ronde que sera abordée la question de la régulation et de la stratégie foncière pour répondre aux enjeux de nos territoires, en présence de Martine Lizola, Conseillère régionale Grand Est, Présidente de la Commission Aménagement des Territoires, Béatrice Moreau, Présidente de la Chambre d’Agriculture Marne, et Maxime Toubart, Président du SGV.

Matinale du Foncier : Mercredi 4 septembre de 9h45 à 12h15, Espace Forni – Foire de Châlons (68 avenue du Président Roosevelt, Châlons-en-Champagne) Entrée libre sur inscription.

Contact et inscription : communication@safergrandest.fr

Commentaires